Welcome In Our World
Bon Niveau Requis

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Alicia A. River [Nouvelle présentation] ~ U.C.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Alicia A. River [Nouvelle présentation] ~ U.C.   Mer 26 Aoû - 21:35

    Nom : River
    Prénom : Alicia Amber
    Surnom : Alice
    Age : 26 ans
    Date de naissance : 13 novembre 1982
    Nationalité : Américaine
    Statut : Garde du corps d’Edward Cordeiro – Gang des S.F.U.

Description physique : On regarde, mais on ne touche pas. ~
________

Limousine de luxe pour virée d’enfer. A l’intérieur, un homme et une femme. Le très célèbre chef des Six Feet Under et une compagne d’un soir. Chevelure courte et blonde, maquillage soutenu et robe noire, s’arrêtant à mi mollet, fendu jusqu’à sa cuisse, dos nu. Une autre de ces femmes superficielles et sans intérêt. Rien de plus qu’une conquête d’un soir, certainement. Arrêt au casino. La portière arrière s’ouvrit sur la silhouette féminine. Eclat de rire.

«
Vous êtes un incorrigible ! »

La jeune femme descendit de voiture, aidé par un portier, visiblement absorbé par la sensualité qui émanait du corps de la demoiselle. Elle lui offrit un sourire des plus charmeurs, avant de se retourner vers son compagnon pour cette soirée. A peine fut-il descendu de voiture qu’elle lui attrapait le bras doucement, y promenant quelques secondes ses longs doigts fins à la manucure impeccable. Elle lui chuchota quelques mots à l’oreille, avant de pouffer légèrement, un large sourire sur les lèvres délicatement ornées de gloss, tandis que ses yeux papillonnaient, rivés sur ceux du jeune homme.

«
Mademoiselle, Monsieur. »

Un des hommes posté à la porte leur laissa le passage, et ils pénétrèrent ensemble dans l’enceinte du bâtiment. Quelques sourires échangés, nouveaux éclats de rire. Arrivés au bar, une silhouette mystérieuse. Air sérieux.

«
Monsieur Cordeiro. Nous devons parler affaire, il me semble. »

Un sourire flotta sur les lèvres de la potiche. Se faire passer pour une idiote conquête d’un soir marchait donc toujours autant ? Stupide crédulité. Et, tandis qu’elle scrutait les alentours avec un air mutin, Alicia jubilait …

_______________

Qui a dit que belle et sexy rimait avec mannequin écervelée ? Alicia est bien loin des bimbos qu’on peut observer dans les films, aussi splendides que superficielles. Non. Alicia est belle et intelligente. Beauté dangereuse, à la laquelle il ne vaut mieux pas se frotter au risque de s’y piquer ou, pire, s’y brûler. Car elle est aussi magnifique qu’indomptable.

Commençons, d’abord, par l’observer de loin. Une silhouette fine et élancée. Un corps délicieusement proportionné, entre une poitrine généreuse sans être opulente, une taille de guêpe, des hanches se balançant légèrement au rythme de ses pas, et de longues jambes lui faisant adopter une démarche presque féline, gracieuse. Elle est un peu plus grande que la moyenne, fière de son mètre 75. Qu’Edward essaye de la perdre dans une foule, tiens ! Il semble émaner d’elle quelque chose de particulier. Néanmoins, elle peut se révéler toute aussi fascinante que discrète. Alors, ferez-vous attention à cette femme qui vous observe du coin de l’œil, tandis que vous parlez à son patron ?

Pour évoquer sa beauté, il faudrait bien sûr parler de son visage. Avec un tel minois, il est étonnant qu’elle ne se soit pas lancée dans le mannequinat. ‘Superficiel’ vous répondrait-elle certainement, si elle se trouve disposée à ne pas vous menacer de l’avoir ainsi insulté. Ses traits sont fins et délicats. Son visage, légèrement triangulaire se terminer par un menton un peu pointu. Et quelles lèvres ! Pulpeuses, sensuelles et si bien dessinées. Elle les maquille souvent avec une touche de rouge à lèvre, d’un rose doux et brillant, soulignant leur forme et leur beauté. Si elle voulait se montrer séductrice, il serait difficile de résister à l’envie de l’embrasser. Car, malheureusement, ses lèvres ne s’étirent que rarement en un sourire. Elles sont bien trop souvent closes. Et peut-être est-ce ce caractère si rare, qui rend ses sourires si mystérieux et magiques. Comme un cadeau. Peu nombreux sont ceux qui peuvent affirmer l’avoir déjà vu sourire sincèrement. Parce que, la plupart du temps, si ses lèvres s’étirent, ce n’est que pour esquisser un petit rictus ironique. Au milieu de son visage, un nez droit et fin. Tout ce qu’il y a de plus classiques. Et des sourcils délicatement courbées, au dessus de ses yeux.

Ah ! Ses yeux ! Deux joyaux. Plus précisément deux rubis, rehaussés par un grain de beauté taquin, venu se placer sous son œil gauche, sensuellement. Deux pierres précieuses, mises en valeur par un maquillage noir, soulignant leur contour. Nul n’a jamais pu découvrir si c’était ou non, l’effet de lentilles de contacts colorantes. Mais une chose est certaines, ses prunelles renferment bien des mystères. D’une impassibilité presque sans limite, son regard se veut inquisiteur. Elle est très observatrice et semble sans cesse vouloir sonder l’âme des personnes sur lesquelles elle pose les yeux. Nombreux sont ceux qui ont tenté de déchiffrer ses sentiments par ses iris. Peine perdue. La demoiselle est aussi impénétrable que la plus renforcée des forteresses. Il est pourtant certaines situations durant lesquelles le voile de distance froide sur ses yeux, se volatilise. La plupart du temps, lorsqu’elle doit jouer un rôle, pour accompagner Edward. Mais aussi, parfois, lorsqu’elle est décontenancée. Oui, il est possible de surprendre Alicia, aussi étonnant que cela puisse paraître aux premiers abords. C’est peut-être d’ailleurs pour cette raison que quelques personnes ont pu s’attirer sa sympathie : ils ont réussi à la stupéfier, malgré qu’elle les connaisse plutôt bien.

Est-ce volontaire ? En tout cas, la couleur de ses cheveux s’accorde avec celle de ses prunelles. Plutôt longs, ils sont rouges, d’un rouge sombre. Parce que c’est plus pratique, ils sont souvent retenus en une queue de cheval, tombant parfois négligemment sur son épaule. Une mèche, sur le côté de son visage, peine à être retenue, et tombe sur son regard. Alicia la remet instinctivement derrière son oreille à chaque fois. Un automatisme dont elle ne se rend pas toujours compte mais, elle déteste l’avoir devant son œil. Encore une fois, question de pratique. Comment pourrait-elle surveiller convenablement Edward, si elle ne pouvoir l’observer avec ses deux yeux ?! Une logique plutôt étrange mais, quand on sait que sa vie ne tourne qu’autour de lui, cela se comprend, non ?

Terminons enfin par sa manière de s’habiller. Si sa tenue varie selon les rôles qu’elle endosse, Alicia n’en reste pas moins une adepte des vêtements simples et, surtout, qui ne gêne pas ses déplacements. Soit, ni robes ni jupes, à moins de devoir jouer la potiche. Elle préfère largement les pantalons et les jeans. Mais on ne lui en veut pas car, ces derniers mettent joliment son fessier en valeur. Quant à ses hauts, ils restent eux aussi, plutôt simple. Pas de couleurs criardes, ni d’imprimés trop nombreux ou voyants. La plupart son unis, bien que légèrement décolletés. Elle ne veut pas non plus faire gamine avec des t-shirt remontant jusqu’à son cou ! Mais il ne faut pas non plus trop en dévoilés, au risque de paraître vulgaire – ça c’est bon lorsqu’elle joue une prostituée – ou briser le mystère. Car, comme toute femme, elle aime qu’on la regarde. Pas trop, c’est tout. Ni à chaque fois non plus. Il lui arrive d’ailleurs de revêtir des tailleurs, lorsque la situation est nécessaire, la rendant plus sévère. Hormis tout ceci, elle ne porte que peu d’accessoires. Une montre noire et une chaîne en argent à son poignet droit – elle est ambidextre mais préfère se servir de sa main gauche pour écrire – une ou deux bagues parfois. Jamais de colliers ou d’écharpes. Parce qu’elle n’aime pas ou mesure de précaution ? La question reste en suspend. Tout comme le mystère l’entourant reste entier.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
Invité



MessageSujet: Re: Alicia A. River [Nouvelle présentation] ~ U.C.   Mer 26 Aoû - 21:35

Description psychologique : Comme un homme dans le corps d’une femme.
________

«
Comment ça, la voiture n’est pas disponible ?! »

Le ton était autoritaire. La voix, dure, sans appel. Inutile de répliquer quoi que se soit. Pourtant, elle était délicatement féminine. Comme une touche de douceur, qui ne faisait que raffermir l’intonation employée. Une voix qui semblait appartenir à une personne au tempérament de feu. De ceux qui sont sans cesse sur le qui-vive, prêt à réagir au quart de tour, à la moindre situation, sans poser une seule question. De ceux qui foncent tête baissée, impulsifs.

«
Bien. Dans ce cas, vous allez pouvoir m’expliquer de quelle manière je peux emmener Monsieur Cordeiro à son rendez-vous, sans son véhicule ? Devons nous nous déplacer à vélo, ou peut-être à pieds même ? »

Tonalité suave. Ironie. Volonté de briser l’autre ? Ou simplement désir de pointer l’erreur du doigt ? Peut-être un peu des deux. Soupçon d’arrogance, difficilement déchiffrable. De ceux qu’il est difficile de connaître réellement. De ceux qui réussissent toujours à surprendre, même après des dizaines d’années de fréquentation.

«
Faites ce qu’il faut, mais trouvez moi cette voiture ! »

Claquement sec. Portable éteint violemment. Agacement, colère.

«
Edward ? Vos hommes de mains sont en retard. La voiture n’est pas disponible dans l’immédiat. En attendant, comme vous le savez, interdiction formelle de quitter les locaux. »

La voix fut douce, au début. Comme celle d’une femme fidèle et loyale, mais à la fois soumise. De ceux qui savent qu’ils ne peuvent manquer de respect à leurs supérieurs. De ceux qui aiment leurs supérieurs, malgré leurs défauts. Puis un ton plus dur. Presque un ordre. Parce que la protection du boss passe avant tout le reste.

_______________

Alicia, ou une femme qui ne manque pas de caractère. Possède-t-elle seulement le tempérament d’une femme ? Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’est pas devenue garde du corps pour rien. Comme si elle avait été destinée à exercer cette profession. Comme une évidence. La jeune femme possède une personnalité du genre explosive. D’apparence froide et d’un calme olympien, elle se révèle être, en réalité, d’une vivacité presque hors du commun. Elle est capable de réagir à la moindre situation avec rapidité, méticulosité et précision. Il semble presque impossible de pouvoir lui reprocher, un jour, de n’avoir pas fait ce qu’il fallait pour protéger le chef de gang.

C’est une femme très discrète. En tant que garde du corps, c’est une qualité très appréciable. Aussi sait-elle se faire oublier facilement, restant en retrait lorsque nécessaire, que se soit dans des moments importants ou non. Discrétion n’était pourtant pas synonyme d’oisiveté ou négligence. Ce n’est pas parce qu’elle n’est pas accrochée au bras de son chef, qu’elle ne le surveille pas, bien au contraire. Néanmoins, si elle sait s’effacer, elle sait également imposer sa présence lorsqu’il le faut. Et tous les moyens sont bons pour faire accepter sa compagnie. Amie, aventure d’un soir, prostituée, potiche, cousine, qu’importe. Se déguiser est, pour elle, un jeu d’enfant. On pourrait presque même dire qu’elle aime tromper, malgré sa franchise d’ordinaire. Elle n’hésite d’ailleurs pas à imposer régulièrement sa présence, si elle juge que la sécurité de son patron est compromise ou qu’il pourrait y avoir un risque, ne serait-ce qu’infime, que sa vie soit en jeu. Elle est intransigeante la dessus. Edward à beau être son boss, elle se montre autoritaire, lorsqu’il s’agit de sa protection. Peut-être un peu trop. Elle prend son travail à cœur, c’est indéniable. Elle donnerait sa propre vie pour le sauver. Une philosophie un peu stupide car, morte, elle ne lui servirait plus à rien. Mais elle préfèrerait cela plutôt qu’il soit blessé.

Si elle se montre implacable quant à la sûreté du boss, elle se montre tout aussi inflexible avec elle-même. Ce n’est pas qu’elle a une mauvaise estime d’elle. C’est simplement qu’elle est perfectionniste. Très perfectionniste. On pourrait même la considérer comme maniaque, tant elle en rajoute, lorsque tout ne se passe pas précisément comme elle l’avait souhaité. Elle ne tolère ni la paresse, ni les erreurs. Si elle devait en commettre une, qui sait quel châtiment elle pourrait s’auto-infliger. Vis-à-vis des autres, c’est à peu près la même chose, en un peu moins exagéré. Elle pourra essayer de comprendre une faute même si son pardon est difficile à obtenir. Elle a une bonne mémoire et la rancune tenace. Faites une seule chose qui ne lui plait pas, et elle s’en souviendra. De même qu’elle se fera un plaisir de vous le rappeler, si jamais vous prenez le risque d’oublier. Tout en sarcasme, bien sûr ! Car, chez elle, froideur rime avec ironie sardonique. Vous la dérangez ? Elle ne veut pas vous parler ? Soyez sûr qu’elle vous le dira. Mais il ne vaut mieux pas prendre le risque de faire durer une petite joute verbale, cela a tendance à l’agacer. Et lorsqu’elle est énervée, elle en passe aux mains. Alicia est un peu susceptible et impulsive. Il est préférable de la prendre avec des pincettes, pour ne pas finir cloué au sol, les bras dans le dos. ~

Elle est également très franche et très directe. Elle n’hésite pas à dire ce qu’elle pense, sans crainte de blesser. Si les gens se vexent, ce n’est pas de sa faute non ? Elle ne fait qu’énoncer une vérité, tout simplement. C’est ainsi qu’elle raisonne, à tort ou à raison. Et elle se moque bien que son comportement ne plaise pas à tout le monde. Si elle devait s’arrêter aux apparences, cela ferait bien longtemps qu’elle serait devenue folle. Car Alice est une grande nerveuse, du fait de son travail. Assurer la protection d’Edward est un travail capital. Elle y a dédié sa vie. Aussi est-elle sans cesse sur le qui-vive, traquant le moindre signe, le moindre indice, qui pourrait évoquer une éventuelle attaque contre lui. C’est pour cette raison qu’elle fait difficilement confiance aux gens, et encore moins à ceux qui s’approche de lui. Elle est plus particulièrement méfiante envers ses conquêtes. N’a-t-on pas déjà vu, à de nombreuses reprises, des tentatives de meurtres, perpétrées sournoisement, par des aventures d’un soir ? Que certains prennent cela pour de la jalousie, peu importe. Edward fait ce qu’il veut, tant qu’il ne compromet pas sa propre vie. C’est la seule chose qu’elle lui demande. Ce qui fait, également, qu’elle se montre très protectrice envers. Un peu trop mère poule.

Mais malgré cette espèce de carapace qui l’entoure, la rendant presque intouchable, elle sait se révéler tout autre, à de rares occasions, avec de rares personnes. Il est des gens qui ont réussis à s’attirer sa sympathie, qui ont lutté contre la farouche et indomptable Alice. Ceux là ont trouvé une amie précieuse. Car c’est une jeune femme loyale. Même si la protection d’Edward – ou tout simplement Edward – est la chose la plus importante à ses yeux, elle connait la valeur de l’amitié et, surtout, sa rareté. Aussi, ses alliés ne sont que peu nombreux. Qui accepterait pour amie, une jeune femme obsédée par la sécurité de son patron ? Puisque, où qu’elle aille, elle pense sans cesse à lui. Le boss est même d’ailleurs obligé de se battre avec elle, pour lui laisser un peu de temps libre. S’il n’y avait qu’elle, elle resterait toujours à ses côtés. Non pas qu’elle ne fasse pas confiance à son partenaire. Simplement, elle est extrêmement anxieuse, lorsqu’il n’est plus dans son champ de vision. Elle réfléchit sans cesse à ce qu’il pourrait lui arriver de fâcheux. Il n’est pas forcément bon, de la rencontrer lors des rares moments où elle fait une pause …

Il y a bien une autre qualité chez elle, qui ne se révèle que trop peu. Son exubérance. Elle peut se révéler, en de rares moments, lorsqu’elle est assez détendue et Edward à proximité, être un peu … fofolle. Oh non, elle n’est pas toujours aussi froide. Elle sait sourire elle aussi ! Mais pas forcément avec tout le monde. Et de tels moments d’insouciance la soulagent plus que n’importe quoi d’autre. Bien plus que faire du sport – rien que de mieux que la boxe, pour se délivrer de toute la pression accumulée sur ses épaules ! Elle sait d’ailleurs se montrer joueuse et même … séductrice, lorsque l’envie lui en prend. Cela n’arrive presque jamais, mais pourtant, parfois, une tel envie lui prend. Un désir de s’amuser, tout simplement. Mais cela arrive si peu que tous sont étonnés de la voir se comporter ainsi. Et ce n’en que plus cocasse pour la demoiselle ! Il faut tout de même noter son comportement plutôt ambigu avec son patron. Elle agit étrangement avec un lui. L’espace d’un instant, elle se montra très professionnelle, mais, le suivant, elle agira presque comme une mère poule, d’un ton plus autoritaire. Il faut dire qu’Edward est, lui aussi particulier et, il a fallut qu’elle s’adapte en conséquence. Aussi ne faut-il pas s’étonner qu’elle manque parfois de franchir certaines limites. Attention petite tigresse, il ne faudrait pas abuser non plus. ~
Revenir en haut Aller en bas
 

Alicia A. River [Nouvelle présentation] ~ U.C.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reservoir Dogs :: R E S E R V O I R D O G S :: ¤ PRESENTATION ¤-